Return to site

Comment réussir sa levée de fonds ?

Beaucoup de candidats mais peu d’élus, l’exercice de la levée de fonds est difficile et sélectif. Pour vous éclairer sur ce chemin, nous vous présentons dans cet article les facteurs à considérer avant de vous lancer dans cette démarche.

Définir vos besoins avec précision

La première dans votre démarche est de définir précisément vos besoins. En effet en fonction du montant que vous souhaitez réunir, la nature des investisseurs peut grandement varier. Sans cela vous risquez de perdre votre bien le plus précieux, votre temps, à faire des démarches qui n’ont que peu de chance d’aboutir et qui par la suite pourrait impacter négativement sur l’image de l’entreprise. Par exemple si vous cherchez à lever une somme modeste, il est inutile de s’adresser à des business angels qui pour la plupart ne finance qu’à partir de 50 000 Euros.

Choisir des sources de financement en adéquation avec le stade de développement de votre entreprise

En fonction du stade d’avancement de votre projet, vous devrez faire appel à des sources de financement différentes. En effet, inutile de perdre votre temps à contacter ou à monter un dossier pour des business angels ou des plateformes de crowdlending ou de crowdfunding en equity, si votre projet n’en est encore au stade que de la recherche et développement.

D’une manière générale

Pour les entreprises en pré-création ou en recherche et développement, les types d’investisseurs adaptés sont les aides publiques et les prêts de vos proches.

Pour les entreprises ayant une offre déjà définie, les types d’investisseurs adaptés sont les business angels, le crowdfunding et les fonds d’amorçage.

Et pour les entreprises connaissant leur premier succès commercial, les types d’investisseurs adaptés sont les fonds de capital-risque.

Faire appel à son réseau

Afin de maximiser ces chances, il est nécessaire de faire appel à son carnet d’adresse. En effet, certains business angels n’acceptent des dossiers que sur recommandation. Par exemple la plateforme de crowdfunding meetmyangel.net n’accepte que les dossiers qui sont recommandés par des entrepreneurs ayant été déjà financé.

De plus de nombreux family offices actifs sur le marché du financement de startups gardent un profil très discret et la seule solution pour y avoir accès est d’être recommandé.

Préparer un business plan et un pitch solide

Comme nous vous l’enseignons sur ce site, votre business plan est la pierre angulaire de votre projet. Nous vous invitions à visiter notre site plus en détails pour trouver toutes les ressources nécessaires à la rédaction d’un business plan décisif.

Les principales sources de fonds

La famille et les amis :

Les fonds collectés de la famille et des amis sont une manière très populaire et efficace d’acquérir un capital de départ pour une entreprise. Vos proches sont les plus aptes à croire pas seulement en votre vision mais en votre capacité à faire de cette vision une réalité. L’inconvénient est bien sûr que vous risquez potentiellement une relation personnelle en cas d’échec ou si votre accord n’est pas structuré formellement. Il est donc conseillé de ne faire appel à vos proches que pour le strict nécessaire, c’est-à-dire pour démarrer l’activité de votre entreprise. Il est aussi préférable de s’entourer d’un cadre légal afin d’éviter des complications par la suite.

Les business angels :

Les business angels sont des particuliers qui utilisent leur fortune personnelle pour fournir du capital à des startups en l’échange du partie des actions. Ce sont souvent eux-mêmes des entrepreneurs et ils sont en général prêst à prendre des risques en espérant un bon retour sur investissement et avec un objectif de sortie clair.

Les business angels peuvent aussi en même temps que leur prise de participation assurer des fonctions de conseil auprès de l’entrepreneur.

Le crowdfunding :

Le crowdfunding consiste à faire appel à des fonds grâce au financement des particuliers. Le crowdfunding peut prendre 3 formes différentes :

  • Le crowdfunding de contrepartie, ou l’entrepreneur en l’échange des fonds des particuliers offre une contrepartie qui peut prendre plusieurs formes : un produit à prix réduit, un produit à édition limitée ou juste une lettre de remerciement. L’entrepreneur peut faire appel à ce type de crowdfunding à un stade relativement précoce.
  • Le crowdfunding en equity, ou la foule (crowd) qui peut être composée de particuliers ou d’investisseurs institutionnels achètent des actions de l’entreprise
  • Le crowdfunding en dette ou les particuliers achètent de la dette de l’entreprise.

Les prêts d’honneur :

Les prêts d’honneur sont une aide apporté à l’entrepreneur pour la création d’entreprise. Ils ont octroyés au nom du créateur et non de l’entreprise. Ils ne nécessitent de plus pas de garantie personnelle. Il permet à l’entrepreneur d’inclure le montant dans les capitaux propres de l’entreprise.

Son montant peut varier de 2 000 à 50 000 Euros. Les principaux organismes octroyant des prêts d’honneur en France sont :

  • Réseau Entreprendre
  • Initiative France – PFIL
  • Prêt à la création d’entreprise – PCE
  • Nacre
  • ADIE

Les aides et les subventions :

Il existe de nombreuses aides ou subventions disponibles dispensées par l’état, les régions ou gérées par des organismes indépendants. Ces dispositifs peuvent prendre plusieurs formes :

  • Prise de participation
  • Prêt à taux préférentiel
  • Garantie et cautionnement des prêts
  • Avantages fiscaux

L’accès à ces dispositifs est conditionné par le respect de certains critères, et chaque entreprise devra étudier au cas par cas les dispositifs auxquels elles sont éligibles.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly